Top

François Prunier

profil

De formation littéraire, il travaille d’abord en bibliothèque, en librairie, en maison d’édition (Mazenod, Dargaud, Publiprint)…

… avant d’entrer aux Pages jaunes, où il restera deux ans.
En 1992, il est engagé dans une société de renseignements économiques en tant que rédacteur. Il y devient analyste financier en 1996, poste qu’il occupe encore lors de la publication de son premier roman, en 2003.
Martin Roi, paru chez Stock est salué par la critique


.
.
.

AKB

Dans un monde bien fait (selon moi), ma Maîtresse pourrait prendre le métro en me tenant en laisse. Elle s’assiérait sur un strapontin et je m’agenouillerais près d’elle

Où un narrateur déjanté, un doux dingue, est hanté par la nécessité d’être tenu en laisse par une femme.

Editions La Margouline, 2016, 90 pages.


.
.
.

AKB

Sa voix et ses gestes sont secs. Ses joues sont creuses. Il porte de petites lunettes rondes. Lorsqu’il est seul avec une prostituée, il se métamorphose…

Martin Roi était un enfant presque comme les autres. Peut-être aimait-il déjà un peu trop les femmes ? Peut-être est-ce cet amour immodéré qui l’a conduit à vouloir les déifier, jusqu’à désirer mourir à travers elles ?

Editions Stock, 2003, 190 pages.


.
.
.

alice-au-pays-des-femelles

Maillet est certain qu’aucun travail rigoureux ne va être entrepris par la police et qu’il n’y aura pas réellement d’enquête. Il n’envisage absolument pas qu’il puisse se tromper sur ce point…

Depuis que sa femme l’a quitté, Cédric Maillet se réfugie dans le travail, et dans des relations épisodiques. Contraint trois ans plus tard à affronter une période de vacance, il prend sa voiture et part sans but.cri.

Editions Stock, 2005


.
.
.

J’ai de larges épaules, des biceps, une silhouette de déménageur. Et j’ai une gueule cassée. C’est un portrait pas très sexy, mais c’est le mien. Au fond, vous n’avez faux que sur une chose : la couleur.

Ancienne boxeuse professionnelle, Norina Bork raconte son enfance, son adolescence, sa vie d’adulte, sa carrière.

Belfond, 2013


.
.
.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire